Namibie

Mon tour à travers de la Namibie

La Namibie, le premier pays de l’Afrique australe que j’ai visité, est inoubliable !

Les impressions de ce voyage ont commencé par une superficie noire – immense en son infinité – que l’on voyait de l’avion en survolant l’Afrique, et d’autant plus le levé de soleil matinal aux teins roses était accueillant à l’arrivée à Windhoek !

Et voilà, la randonnée commence maintenant – le tour la capitale qui contenait une visite dans les ateliers de production des diamants, et la visite des bidonvilles le soir – voici mes premières impressions du pays 🙂

Le quartier de Penduka, un contraste frappant démontrant la vie des lus pauvres …

Le trajet par des savanes arides vers les dunes dunes pétrifiées, à travers des infinies étendues africaines ne paraît pas trop long grâce aux paysages époustouflants ! … On peut en importer tout un livre lors d’un tel déplacement 🙂 et le passage par la vallée de la Lune était une petite cerise sur le gâteau – une immense vue sur les formations rocheuses ….

Le lendemain, quarte heures du matin – en est déjà réveillés ! Le lever du soleil admiré en pleine route, on est au pied des gigantesques dunes du Sossusvlei, la mer des dunes. L’esthétique naturelle du site semble complètement extraterrestre, surtout vue d’une des crêtes … et de l’avion 🙂 les plaines et les ravins, les massifs montagneux, les dunes – jaunes, oranges, rouges vers la tombée de la soirée, les salifères …. mes expériences lors du vol optionnel au-dessus du désert proposé par une petite entreprise namibienne étaient hors de commun, elles sont inoubliables !

Walvis Bay, la ville portuaire avec sa réserve ornithologique – les pélicans roses et les otaries, on les observe de tout près 🙂 et rencontre des femmes Himbas lors de notre déplacement vers l’hôtel 🙂

Swakopmund vous déplace cent ans en arrière, par l’architecture de ses maisons …. Les huîtres namibiennes sont délicieuses !! proposées dans les restaurants locaux, elles ne sont guère comparables à toutes celle qu’on connaît de l’Europe – faites attention, pour payer le repas, on aura peut être besoin de retirer l’argent auprès un bancomat surveillé par un gardien armé d’un vrai fusil …

Le parc national d’Etosha. Le paradis de la faune sauvage étendu sur de 22 mille kilomètres carrés dispose des points d’eau vers lesquels se précipitent les éléphants, les girafes, les zèbres, les antilopes ….

Le dernier jour, visite d’une ferme de crocodiles et passage au village typique conservant, jusqu’à nos jours, les rites et les coutumes du tribu Bushman m’a fait perdre le souffle et les paroles … heureusement, je n’ai pas perdu les photos ! ….

Je n’ai jamais mangé autant de viande d’oryx que lors de mon voyage en Namibie !!! :-)))