Trois déclinaisons d’une photo

Pour d’aujourd’hui, j’ai retenu une photo-portrait réalisée à la Côte d’Azur, à Menton, dans les jardins Biovès. Sur cette base, j’aimerais la présenter en trois déclinaisons de cadrage, afin de visualiser le choix – assez difficile, des fois ! d’une meilleure image 🙂

Portrait en cadrage original
Portrait original
Cadrage repris
Cadrage repris
Cadrage bien serré
Variante bien serrée

Portrait original

Comme vous pouvez vous imaginer, le cadrage de la première photo correspond à la réalisation originale capturée par mon appareil photo. Je ne me souviens plus si je l’ai ajusté lors de la revue, mais l’idée de base est reflétée ici 🙂

Bien que l’image met en valeur le vert intense d’été, on ressent l’arrivée de l’automne 🙂 La feuille d’érable que l’on avait par chance trouvée le transmet bien, je crois 🙂

Côté critique personnelle est l’aspect le plus difficile dans la plupart des cas, tout le monde en est au courant 🙂 Généralement, je ne suis pas une grande amatrice beaucoup de différents détails sur les photos. À mon goût, il y a trop d’éléments sur cette image. Je dois avouer que j’aime mieux les deux images suivantes.

Cadrage repris

La deuxième photo est ma version favorite 🙂

Mis à part la composition assez centrale, le diagonale de l’image rend cette image plus dynamique en quelque sorte. C’est bien la raison par laquelle je n’ai pas découpé ni les plantes jaunes à gauche du modèle, ni les pilotis en acier Corten.

Comme le cadrage n’a pas été trop serré, l’impact qualitatif ici est quasiment négligeable. Afin d’apprécier cet aspect, j’aimerais attirer votre attention sur le détail de la dentelle. En effet, vous pouvez distinguer le moindre dessin du tissage dans la zone de la mise au point.

Par contre, cette variante accentue le fait que la fille porte ses lunettes solaires un peu en oblique … Mais que ça soit le plus grand défaut alors 🙂

Variante bien serrée

Cette version ne sert qu’à visualiser la plénitude des versions que l’on puisse obtenir d’une image de base 🙂

Ici par contre, les yeux et les cheveux de mon modèle restent toujours suffisamment nets, mais les doigts, et surtout la bague sur l’index, visualisent l’impact négatif du cadrage aussi serré.

Mais bon, en tout état des choses, ceci n’est qu’une visualisation que je donne à titre d’exemple uniquement, dans le but de pouvoir vous présenter mes petites “tortures” lors du passage en revue des centaines et des centaines de mes photos de mes nombreux dossiers 🙂

This entry was posted in composition, Format photo, photo, Photographe, photos d'enfants, voyages and tagged , , .

Post a Comment

Your email is never published nor shared. Required fields are marked *

*
*